²ñ­ê½-´ò-ª-À²ˆº-¯½§¾êò¯½-Ī-í-쾸

ALLIANCE  FOR  DEMOCRACY  IN  LAOS

Alliance pour la Démocratie au Laos

Lethmather Str. 71
58119 Hagen
Germany

Hundred Thousands of Lao children do not attend school

Manichanh 2018-04-16

A school in Laos

RFA / PN 

 

Nowadays, teenagers include more than 300,000 children in all provinces across Laos who have not attended school because of poor families. According to a report by the Ministry of Education and Sports in the last 3 years, on February 2, 2018.

 

The Ministry of Education and Sports said that one of the causes for people not being able to send their children to school is that the countryside is located in rural areas, poor roads, poor transportation, and far from school. If the children want to go to school, they have to go to school in the city, but there is a lot of hobbies and learning facilities. Having entered the school then leaving it caused to spend a lot of money. As the people in Luang Namtha, one of the names of the people, said to RFA:

 

"There are some people who are going to school in the town to return to school on Saturday," he said. "When he returned to the rain, he did not go to school for a week or two. It was difficult to go back to school. Someone came in the middle of the year, and his parents had problems with money to support him to study."

 

That is one of the reasons that people in remote rural areas are less educated compared to people in the city; If you do not attend school, you do not have the knowledge and the potential of life, including the opportunity to get a job well. In this regard, the Lao People's Democratic Republic has spoken to RFA about the importance of education without access to high school, non-writing or semi-formal, non-vocational classes, no specific subject to job search options:

 

"There is no education to do hard work."

 

That is a disadvantage of young Lao women, especially for rural people in remote areas of Lao PDR. And when it comes to schools and colleagues in rural areas, only primary education is comparable to those in the city.

 

Specifically city Phinh Savannakhet province is home to several of the village of Pa-Tong, Aphay, Phay and Pa-Oaks, a poor villages in mountainous areas with parents, parents want to have the primary school to children in the village and have the opportunity to study in their village because their children  go to school nearby village and school district Phinh, a school Hut with the Teacher volunteers.

 

There are a few villages that have no school, no teachers or no school or university, so children have to go to school at the primary school in the town of Phinh, far from Kilometers. As a senior official in the Savannakhet province said:

 

"The main problem is lack of teachers but some area lack of school. Ban Phay and many villages there are schools but the education department do not send teachers to their villages. "

 

And in 2016-2017, the Poverty Reduction Fund has been inspecting and repairing primary schools in the hope of opening up opportunities for children to learn in their home areas and to provide the Department of Education and Sport of the province of Vientiane to accept the teachers or trainees. The city now has about 500 staff. About 100 people are employed as technical and financial workers and more than 140 students, with up to 9,400 students who do not meet the requirements.

 

In addition, the disadvantages of children in remote rural areas are also due to a shortage of poverty, which is part of the international community's efforts to reduce or limit the proportion of children who need to drop from 10 percent to 15 percent by 2020. The deputy director of the Ministry of Education, Ministry of Education and Sport, said:

 

"At least let me know arithmetic read a book already, then they want to continue to learn yet another effort to do all by 2020 it had grade Birch all the results the key to UNESCO's work and we will not have school we had zero learning community teaching areas where schools are taught in schools where the students go to school, we took The teacher taught at all. "

 

Lao authority tried to to reduce the number of volunteers and send the teachers of the city to teach in rural areas, According to the report, the number teachers who have been placed in the state to stay only in the city but only volunteers taught in the rural areas, The volunteers are waiting to be a permanent teacher with 10,000 people. According to Dr. Kongsy Sengmany, Deputy Minister Education told the reporter now the department is still survey about the teachers around the country," he said.

 

"We have too many teachers in the city some school have over number of teachers less classroom but  there are too many schools with no teachers in the rural areas the city this way we have to change the system,," he said.

 

In the past year, the Government of Lao PDR held a conference on education and sports at the end of 2017, Mr Thongloun Sisoulit, Prime Minister highlighted the importance of education in addressing the gap between education in urban and rural areas, lack of teachers and lack of schools. We have to resolve these problem.

Des centaines de milliers d'enfants laotiens ne vont pas à l'école

Manichanh 2018-04-16

Une école au Laos

RFA / PN

 

De nos jours, les adolescents comprennent plus de 300 000 enfants dans toutes les provinces du Laos qui n'ont pas fréquenté l'école à cause des familles pauvres. Selon un rapport du ministère de l'Éducation et des Sports au cours des 3 dernières années, le 2 février 2018.

 

Le ministère de l'Education et des Sports a déclaré que l'une des causes de l'impossibilité pour les enfants d'envoyer leurs enfants à l'école est que les campagnes sont situées dans des zones rurales, des routes pauvres, des moyens de transport médiocres et loin de l'école. Si les enfants veulent aller à l'école, ils doivent aller à l'école en ville, mais il y a beaucoup de loisirs et d'installations d'apprentissage. Entré dans l'école puis en laissant cela a causé de dépenser beaucoup d'argent. Comme les gens de Luang Namtha, l'un des noms du peuple, a déclaré à RFA:

 

"Il y a des gens qui vont à l'école dans la ville pour retourner à l'école samedi", a-t-il dit. «Quand il est revenu à la pluie, il n'est pas allé à l'école pendant une semaine ou deux, il était difficile de retourner à l'école, quelqu'un est venu au milieu de l'année et ses parents avaient des problèmes d'argent pour l'aider à étudier. "

 

C'est l'une des raisons pour lesquelles les habitants des zones rurales reculées sont moins éduqués que les citadins; Si vous n'allez pas à l'école, vous n'avez pas les connaissances et le potentiel de la vie, y compris la possibilité d'obtenir un bon travail. À cet égard, la République démocratique populaire lao a fait part à RFA de l'importance de l'éducation sans accès à des classes secondaires, non écrites ou semi-formelles, non professionnelles, sans aucune possibilité de recherche d'emploi:

 

"Il n'y a pas d'éducation pour travailler dur."

 

C'est un désavantage pour les jeunes femmes lao, en particulier pour les populations rurales des régions reculées de la RDP lao. Et quand il s'agit d'écoles et de collègues dans les zones rurales, seule l'éducation primaire est comparable à celles de la ville.

 

Plus précisément la ville de Phinh Savannakhet abrite plusieurs des villages de Pa-Tong, Aphay, Phay et Pa-Oaks, un des villages pauvres dans les zones montagneuses avec les parents, les parents veulent avoir l'école primaire pour les enfants dans le village et avoir l'occasion d'étudier dans leur village parce que leurs enfants vont à l'école à proximité du village et du district scolaire de Phinh, une cabane scolaire avec les enseignants bénévoles.

 

Il y a quelques villages qui n'ont pas d'école, pas d'enseignants ou pas d'école ou d'université, alors les enfants doivent aller à l'école primaire de la ville de Phinh, loin des kilomètres. Comme un haut fonctionnaire de la province de Savannakhet a déclaré:

 

"Le principal problème est le manque d'enseignants mais un certain manque d'écoles: Ban Phay et de nombreux villages il y a des écoles mais le département de l'éducation n'envoie pas d'enseignants dans leurs villages."

 

Et en 2016-2017, le Fonds de Réduction de la Pauvreté a inspecté et réparé les écoles primaires dans l'espoir d'offrir aux enfants des occasions d'apprendre dans leur région et de permettre au ministère de l'Éducation et du Sport de la province de Vientiane d'accepter les enseignants. ou stagiaires. La ville compte maintenant environ 500 employés. Environ 100 personnes sont employées en tant que travailleurs techniques et financiers et plus de 140 étudiants, avec jusqu'à 9 400 étudiants qui ne répondent pas aux exigences.

 

En outre, les désavantages des enfants dans les zones rurales reculées sont également dus à une pénurie de la pauvreté, qui fait partie des efforts de la communauté internationale pour réduire ou limiter la proportion d'enfants qui doivent passer de 10 à 15% d'ici 2020. directeur adjoint du ministère de l'Éducation, ministère de l'Éducation et du Sport, a déclaré:

 

"Au moins laissez-moi savoir arithmétique lire un livre déjà, puis ils veulent continuer à apprendre encore un autre effort pour tout faire d'ici 2020, il a eu tous les résultats la clé du travail de l'UNESCO et nous n'aurons pas d'école nous avons zéro communauté d'apprentissage les zones d'enseignement où les écoles sont enseignées dans les écoles où les élèves vont à l'école, nous avons pris le professeur enseigné à tous. "

 

L'autorité du Laos a essayé de réduire le nombre de bénévoles et d'envoyer les enseignants de la ville pour enseigner dans les zones rurales, selon le rapport, le nombre d'enseignants qui ont été placés dans l'état de rester seulement dans la ville, zones rurales, les bénévoles attendent d'être un enseignant permanent avec 10.000 personnes. Selon le Dr Kongsy Sengmany, le vice-ministre de l'Education a déclaré au journaliste que le ministère est toujours en train de mener une enquête sur les enseignants dans le pays ", a-t-il dit.

 

«Nous avons trop d'enseignants dans la ville, certains ont moins d'enseignants mais il y a trop d'écoles sans enseignants dans les zones rurales de la ville, nous devons changer le système», a-t-il dit.

 

L'année dernière, le gouvernement de la République démocratique populaire lao a tenu une conférence sur l'éducation et les sports à la fin de 2017. M. Thongloun Sisoulit, Premier ministre, a souligné l'importance de l'éducation pour combler le fossé entre l'éducation dans les zones urbaines et rurales. manque d'écoles. Nous devons résoudre ce problème.